Non classé

influence du soleil sur la santé

Quelle est l’influence du soleil sur une ecchymose ?


Les impacts, les ecchymoses, les contusions de la vie quotidienne et certaines interventions chirurgicales – comme la chirurgie des varices – entraînent des hématomes ou des ecchymoses sous la peau. Les vaisseaux sanguins sont blessés, le sang pénètre dans les tissus environnants et se répartit dans les tissus musculaires et adipeux. Les conséquences sont des gonflements et des décolorations typiques.

La couleur des hématomes passe en quelques jours du rouge foncé au violet noirâtre. Des taches brunes ou jaunâtres subsistent au stade final. Il faut souvent plusieurs semaines avant que le sang distribué dans les tissus ne soit dissous dans ses composants biochimiques et transporté par les vaisseaux capillaires et le système lymphatique. C’est la durée pendant laquelle les personnes touchées doivent vivre avec les marques disgracieuses d’une blessure contondante.

 

 

 

 

Ceux qui veulent retrouver rapidement leur “bonne mine” peuvent, par exemple, prendre des bains de soleil réguliers et bien dosés.

 

La lumière du soleil a un effet particulier sur le processus de dissolution des hématomes.

La décoloration jaune brunâtre au stade avancé de l’hématome est causée par la bilirubine. Il s’agit d’un sous-produit qui est produit lorsque l’hémoglobine du pigment sanguin est divisée par l’organisme. La bilirubine est également connue sous le nom de “colorant biliaire”. On en trouve des niveaux élevés, par exemple, chez les nouveau-nés atteints de “jaunisse” (ictère du nouveau-né).

Une dose quotidienne de soleil sur la peau aide à la fois les patients ayant des ecchymoses colorées et les bébés ayant un taux de bilirubine élevé.

Chez l’adulte, quinze à vingt minutes par jour suffisent en évitant strictement les coups de soleil. La zone blessée doit être exposée quotidiennement à la lumière du soleil.

La différence est visible après seulement quelques traitements.

  • Le soleil sur les bleus ?
  • Le soleil aide-t-il à soigner les bleus ?

 

facteur décisif du soleil

Le facteur décisif pour la dégradation accélérée du colorant n’est pas la lumière UV, mais la composante bleue de la lumière du soleil. Cela accélère le processus de dégradation de l’hémoglobine et l’élimination de la bilirubine du tissu affecté.

Pour le traitement des nourrissons présentant un taux de bilirubine élevé, la durée d’exposition au soleil doit être adaptée en fonction de l’âge.

La peau des bébés est beaucoup plus sensible aux rayons UV que celle des adultes.

Bien sûr, les bébés peuvent aussi apprécier les bains de soleil sans ce phénomène, mais pour la peau délicate et non protégée, la durée des bains de soleil doit être limitée. Il est préférable pour les parents de choisir les heures du matin ou du soir, lorsque le risque de coup de soleil est plus faible. Chez les bébés dont le taux de bilirubine est élevé, on utilise souvent une lampe à lumière bleue.

La longueur d’onde sélectionnée de la lumière bleue se situe entre 440 et 490 nm (nanomètres). Les rayons UV nocifs peuvent ainsi être complètement évités.

Les adultes peuvent également utiliser les rayons UV du soleil sans aucun souci : Il active le métabolisme et assure ainsi une élimination plus rapide du sang qui fuit après un hématome.

Vous pourriez également aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *